MAGAZINE

Device converter



Weather

 

Annonces

Déposez une annonce sur ce site

Ajoutés récemment

articles > Politique/Economie events

Christian Allard
Politique/Economie

Un dijonnais entre au Parlement écossais

By Adrienne Benassy
20/05/2013

 

Il y a vingt cinq ans, Christian Allard débarquait à Aberdeen sans parler un mot d’anglais, trois enfants et deux petits enfants plus tard, il devient député au Parlement Ecossais. Retour sur une trajectoire politique atypique.

Christian Allard, originaire de la Cité des Ducs près de Dijon, travaillait pour une entreprise bourguignonne de transport et d’export de poisson quand son supérieur lui propose de s’implanter à Aberdeen. Tenté par une expérience à l’étranger, le jeune homme de l’époque redoute néanmoins son piètre niveau d’anglais. Une fois sur place il se rend compte que l’important n’est pas tant de manier la langue de Shakespeare à la perfection (ajoutant à cela un accent Ecossais qui n’est pas des plus limpides pour un étranger) mais plutôt de trouver les bons sujets de conversation : « (…) là où j’étais, il fallait parler football pour entrer en contact avec les gens ». Plus de vingt ans plus tard, il est marié à une Ecossaise, a eu deux enfants et trois petits enfants, tous écossais.

De fil en aiguille, il s’intéresse à la politique, se penche sur la question de l’indépendance et conclut : « (…) l’Ecosse est riche, possède beaucoup de ressources naturelles, et pourtant, c’est un pays qui reste pauvre et rongé par les inégalités. Et ça c’est parce qu’à Londres, quel que soit le gouvernement, on ne s’occupe pas de nous ». Cette vision explique son engagement auprès du National Scottish Party (NSP), le Parti national écossais, et son adhésion à l’idée d’indépendance de cette nation constitutive du Royaume-Uni.

Aujourd’hui, cette question est son principal cheval de bataille. Il se prépare et campagne pour le référendum sur l’indépendance de l’Ecosse qui aura lieu en septembre 2014. Cette nouvelle charge, bien qu’elle le réjouisse, était pourtant une surprise pour Christian Allard. Il devait être le second suppléant quand le titulaire est décédé et que le premier suppléant, Marc MacDonald, a préféré se présenter dans une autre circonscription.

Etonnement, l’Ecosse, l’une des quatre nations constitutives du Royaume-Uni rattachée à la couronne d’Angleterre depuis trois siècles, accepte qu’un étranger entre au Parlement du moment qu’il vit et travaille en Ecosse. Dans ce contexte Christian Allard aura au sein du parlement régional la compétence de voter en matière d’éducation, de santé, d’environnement et de justice, les affaires étrangères, l’énergie et la défense relevant du gouvernement britannique. En attendant de s’atteler corps et âme au grand chantier de l’indépendance, Christian Allard entame la campagne dans sa terre d’adoption vêtu du traditionnel kilt.

COMMENTAIRES:

22/05/2013 - canuetneel a dit :

As a French citizen who dreams to live in Scotland, I think this is surely fantastic. Vive l'Ecosse et les Ecossais !!

22/05/2013 - annfurbol a dit :

As a Scot who loves France, I think this is fantastic. Long live the Auld Alliance!

LAISSER UN COMMENTAIRE

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas sur le site tant qu'un administrateur ne les aura pas approuvés.

:

Vous pouvez recharger le captcha en cliquant dessus