MAGAZINE

Device converter



Weather

 

Annonces

Déposez une annonce sur ce site

Ajoutés récemment

articles > Politique/Economie events

David Cameron
Politique/Economie

La France n’est plus la 5e puissance du monde

By Marie Decreme
18/01/2015

Double choc pour la France en ce début d’année 2015 : le pays perd sa place de cinquième puissance économique, et, en plus, au profit de la Grande-Bretagne. Les chiffres publiés par la Commission européenne montrent un écart de presque 100 milliards d’euros entre les deux PIB.

Le 31 décembre, lors de ses vœux 2015, François Hollande a souhaité transmettre un « message de confiance et de volonté » aux Français ; « La France, c’est un grand pays ; elle est la cinquième puissance économique du monde » a-t-il fièrement lancé. Le Président n’avait visiblement pas été mis au courant des estimations de la Commission européenne... En 2014, le Royaume-Uni détrône la France de sa place de cinquième économie mondiale (Le Figaro). Alors oui, on sait, il faut arrêter avec le French bashing, le déclinisme... Mais là, le coup est dur.

En 2013, la France était bien dans le top 5 des puissances mondiales, derrière les Etats-Unis, la Chine, le Japon et l’Allemagne. La voilà maintenant reléguée à la sixième place, 98 milliards d’euros derrière le Royaume-Uni en termes de PIB ; la tendance s’est inversée.

Pourquoi un tel écart ? C’est simple. On a, d’un côté, une économie en panne avec une croissance au ralenti (0,4%), un chômage à deux chiffres qui ne cesse d’augmenter, un déficit public toujours élevé, un défaitisme général qui n’aide pas... Puis de l’autre, l’économie se redynamise : 3% de croissance en 2014, un niveau d’inflation important (1,5% contre 0,4%), la revalorisation de la livre sterling... Au final, le Royaume-Uni, qui talonnait la France depuis longtemps, passe devant, à la faveur d’une reprise surprenante.

En 1973, la France avait pris l’avantage dans ce match très serré (Le Figaro). Elle concède aujourd’hui sa position, mais la partie n’est pas finie ; Emmanuel Macron, ministre de l’économie voit l’année 2015 comme « l’année de la renaissance européenne et du tournant pour l’économie française, [...] la donne est nouvelle, tout est réuni pour que les entreprises investissent et embauchent. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas sur le site tant qu'un administrateur ne les aura pas approuvés.

:

Vous pouvez recharger le captcha en cliquant dessus