MAGAZINE

Device converter



Weather

 

Annonces

Déposez une annonce sur ce site

Ajoutés récemment

articles > Immobilier events

Tenancy agreement
Immobilier

8 conseils pour louer un logement sans encombre à Londres

By Justine FRETIGNE
01/05/2015

Début janvier je posais mes valises à Londres, tout sourire. En quelques jours je trouvais une chambre avec balcon ensoleillé à 20 minutes à pied de mon travail et à un prix à peu près raisonnable (toute proportion gardée, c’est Londres quand même). Colocs sympas, quartier agréable, station de métro à deux pas, je me félicite de cette recherche de logement efficace.

Oui mais voilà que 4 mois plus tard la maison est envahie par les souris et ma chambre par les punaises de lit, mon merveilleux balcon privatif est en fait partagé avec mes 6 autres colocataires et mon propriétaire ne donne plus signe de vie malgré mes tentatives répétées de le joindre sur son portable. L’une de mes colocataires mange debout dans la cuisine de peur d’attirer les souris dans sa chambre et les autres partent un à un, sans parvenir à récupérer leur caution.

Quand on arrive à Londres et que l’on cherche à se loger rapidement dans cette grande ville où l’immobilier paraît fou, il n’est pas difficile de se faire avoir. Les histoires d’arbre qui pousse dans la maison ou de locations de « placards-chambres » sont bien sûr anecdotiques, mais certains propriétaires n’hésitent pas à outrepasser leurs droits. Tous ne sont évidemment pas malhonnêtes, mais il convient d’être vigilant pour éviter les déconvenues. Pour cela, voici quelques conseils :

1. Lors de la visite, faites attention aux détails

Moisissure

Lorsque vous visitez un logement, tous les détails comptent. Portez une attention particulière aux taches d’humidité, à la qualité et la propreté du matelas, à l’état des meubles, etc. Inspectez aussi le sol, car un sol en mauvais état laissera plus facilement passer toutes sortes de nuisibles.

Cela peut paraître évident, mais il est également nécessaire d’exiger de visiter l’intégralité de la maison. Si votre chambre est située au premier étage par exemple, demandez à voir le second étage même si la personne qui vous fait visiter vous certifie « qu’il n’y a rien à voir » ou que « ce ne sont que des chambres ». Si vous ne le faites pas vous risquez de découvrir un peu tard que la maison est occupée par 8 personnes au lieu de 4 ou qu’il y a une fuite dans le toit. 

Si possible, essayez également de rencontrer l’un des colocataires avant d’emménager : il pourra non seulement vous donner un aperçu de l’ambiance dans la colocation, mais également répondre à vos questions. Vous pourrez ainsi comparer ses réponses avec celles du propriétaire et de l’agent immobilier.

Colocation

Exigez enfin la rédaction d’un état des lieux d’entrée. Celui-ci est généralement à la charge du locataire, tandis que l’état des lieux de sortie est à la charge du propriétaire. Demandez également une preuve écrite de ce qui vous est promis lors de la visite. Ne vous contentez pas d’un « votre chambre sera repeinte avant votre emménagement » ou « nous allons changer votre matelas », faites le figurer sur votre état des lieux.

2. Renseignez-vous sur l’agence immobilière en charge de la location

Il est conseillé de faire quelques recherches sur l’agence immobilière en charge de la location avant de s’engager avec elle. En quelques minutes sur Internet, vous trouverez facilement des forums recensant les avis des internautes. Cela pourra vous donner une idée de la fiabilité de l’agence. Vous pouvez aussi faire quelques recherches sur le propriétaire. 

Lors de la signature du contrat, pensez à noter les coordonnées complètes (numéro de téléphone, adresse e-mail, adresse postale) de l’agence immobilière en charge de la location, ainsi que celles du propriétaire.

Contrat de location

Sachez par ailleurs que les agences immobilières ne s’occupent souvent que de l’arrivée et du départ du locataire. C’est donc vers le propriétaire qu’il vous faudra vous tourner en cas de problème survenu entre votre installation et votre départ du logement.

3. Privilégiez les virements et ne donnez jamais donner d’argent sans reçu

Le moyen le plus sûr pour verser votre caution et votre loyer est de payer par virement, afin de garder une trace. Cependant, certains propriétaires ou agences exigeront que vous payiez rapidement pour réserver votre chambre. Si vous venez d’arriver en Angleterre et que vous n’avez pas encore de compte bancaire anglais, vous pourrez vous retrouver dans l’obligation de payer en liquide car le virement depuis la France peut prendre plusieurs jours. Dans ce cas, exigez un reçu daté et signé de la personne à qui vous remettez l’argent.  

4. Assurez-vous que votre caution est bien protégée par un organisme agréé

Quels sont vos droits ?

Vous trouverez toutes les informations concernant la protection de votre caution sur le site gouvernemental gov.uk.

Votre propriétaire est dans l’obligation de placer votre caution auprès d’un « tenancy deposit scheme » agréé par l’Etat dans le mois suivant votre installation. Il existe trois organismes en Angleterre : le Deposit Protection Service, MyDeposits et le Tenancy Deposit Scheme. Vous pouvez vérifier que votre caution a bien été protégée sur les sites des différents organismes (DPS, MyDeposits, TDS).

Comment forcer votre propriétaire à protéger votre caution ?

Si vous vous apercevez que votre caution n'est pas protégée, vous pouvez poursuivre votre propriétaire en justice. Vous trouverez le tribunal compétent sur le Court Tribunal Finder

Le site gov.uk recense également tous les conseillers juridiques et avocats par localisation et domaines de compétences. Certains tiennent des heures de permanence gratuites.

5. Une fois installé(e), contactez le City Council en cas de problème

Sachez qu’en cas de problème vous pouvez contacter le City Council (Mairie) de votre quartier, qui peut faire venir des professionnels chez vous dans le cas où votre propriétaire ne réagit pas. Il faut néanmoins pouvoir prouver que le propriétaire était au courant du problème et n’a pas réagi. Collectez donc un maximum de preuves : échanges d’e-mails ou de lettres, photos, etc.

Sachez par ailleurs que les City Councils sont organisés en services, compétents chacun dans des domaines précis. Il existe ainsi des services spécialisés dans la santé environnementale, les impôts locaux (« council taxes »), la collecte des ordures ou le logement en général.

6. Réagissez rapidement si des animaux nuisibles apparaissent

Rats, souris, puces, tiques, punaises, limaces… les animaux nuisibles pouvant élire domicile chez vous sont divers. Contactez votre propriétaire dès que vous remarquez leur présence, car leur prolifération est souvent très rapide. Préférez les e-mails ou les lettres aux coups de téléphone, car ils pourront vous servir de preuve.

Chambre mal rangée

Apportez un soin très particulier à l’hygiène, car si le propriétaire est responsable de la salubrité de votre logement, vous êtes chargé d’en garantir la propreté. Dans la cuisine, nettoyez donc les plans de travail, faites la vaisselle après chaque repas, et conservez votre nourriture dans des boîtes hermétiques. De la même manière, rangez votre chambre, lavez vos draps et nettoyez le sol.

Si votre propriétaire ne réagit pas au signalement du problème, contactez le département en charge de la santé environnementale du City Council de votre quartier.

7. Donnez votre préavis au moins un mois avant votre départ

Il est nécessaire de respecter scrupuleusement les termes de votre contrat, afin de ne pas vous mettre en tort. Prévenez donc votre propriétaire au moins un mois avant votre départ. De la même manière, il est fortement conseillé de payer son loyer dans les temps pour montrer au propriétaire que vous respectez vos engagements et que vous l’invitez à faire de même. En cas de litige, le paiement tardif de vos loyers pourrait vous porter préjudice.

8. Récupérez votre caution rapidement après votre départ du logement

Le propriétaire doit restituer sa caution au locataire dans les 15 jours suivant le départ du locataire. Préoccupez vous du problème dès la période légale écoulée.

Quels étapes suivre ?

Dans un premier temps, tentez de résoudre le problème à l’amiable : rappelez simplement ses devoirs à votre propriétaire. S’il ne réagit pas, menacez-le d’entamer des procédures judiciaires.

Dans un second temps, vous pouvez vous rapprocher du City Council le plus proche de chez vous pour qu’il vous aide à résoudre le litige.

Obtenir des conseils juridiques

Les « Citizens Advice Bureau » pourront vous donner des conseils juridiques gratuitement. Vous pouvez aussi contacter des professionnels du droit immobilier proches de chez vous via The Law Society. Le site Internet de l’association Shelter regorge également de conseils en matière d’immobilier et vous permettra de faire le point sur vos droits et obligations. Enfin, si vous préférez vous adresser à des professionnels francophones, sachez que des juristes français proposent des consultations gratuites et sans rendez-vous tous les jeudis soir entre 19h et 20h, dans la crypte de Saint Mary’s Church.

 

Vous souhaitez nous livrer vos témoignages ? Commentez cet article !

COMMENTAIRES:

05/09/2015 - hvmog a dit :

Bonsoir,
J ai un petit soucis avec la personne où j'avais une chambre je lui ai versé une caution de 400 livres et elle m 'en a rendu 300 livres en me disant qu'elle me retenait 100 livres pour frais de garde de ces enfants car j'était partie avec mes parents visiter Londres
Merci de me dire ce que je peux faire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas sur le site tant qu'un administrateur ne les aura pas approuvés.

:

Vous pouvez recharger le captcha en cliquant dessus