MAGAZINE

Device converter



Weather

 

Annonces

Déposez une annonce sur ce site

Ajoutés récemment

articles > Life and Style events

Marion Cotillard
Life and Style

En France ou au Royaume-Uni, comment reconnaitre une “gentlewoman” ?

By Manon Variol
31/03/2016

Vous connaissez tous le terme de “gentleman”, cet homme élégant au comportement irréprochable qui fait chavirer les cœurs. Mais existe-t-il des gentlemen au féminin ? La réponse est oui ! Une “gentlewoman” est une femme extrêmement polie qui apporte toujours quelque chose lorsqu’elle est invitée, mange sainement et pense au bonheur des autres avant le sien. Mais que ce soit en France ou au Royaume-Uni, les gentlewomen ne sont pas toutes les mêmes…

Une gentlewoman soigne son apparence

Une gentlewoman se maquille discrètement
Une gentlewoman se maquille discrètement

Il est dit qu’en Angleterre, une femme qui se respecte ne porte en aucun cas des collants couleur chair. Pour éviter l’effet grand-mère, elle préfèrera un délicat collant noir qui affine les jambes et met la silhouette en valeur. En France, le plus important sera de ne jamais en faire trop : tout est dans le naturel. Côté maquillage, un fond de teint nude, un fin trait d’eyeliner et un rouge à lèvres discret feront parfaitement l’affaire. Pour sa tenue, la Française portera une ou deux couleurs en même temps, pas plus. Le but est d’attirer l’œil sans ressembler à un patchwork. Et évidemment, la tenue restera suggestive, sans toutefois en révéler trop : le décolleté plongeant et la jupe-ceinture sont proscrits.

Elle a une vie sociale chargée

Une gentlewoman prend soin d'elle et des autres
Une gentlewoman prend soin d'elle et des autres

Toute gentlewoman digne de ce nom a de nombreuses activités. Les Britanniques se tourneront vers le yoga ou le pilates ou toute autre sortie permettant de prendre soin d’elles. Elles jouent également aux jeux de société et sortent voir des films au cinéma. Mais attention, pas un blockbuster comme le dernier Batman. Vous les trouverez dans l’un de ces petits cinémas originaux au charme si particulier, en train de visionner un film étranger dans sa version originale sous-titrée. Dans leur temps libre, les gentlewomen britanniques n’hésiteront pas à aider ceux dans le besoin en s'engageant dans une association caritative.

Quand elles s’impliquent dans des associations, les Françaises se tournent vers celles de l’école de leurs enfants : organisation de la kermesse, préparation de gâteaux, engagement dans les associations de parents d’élèves, etc. Car les enfants passent avant tout. Mais elles ne se priveront pas pour autant d’une séance d’équitation ou d’une soirée au théâtre.

Et qu’elle soit française ou anglaise, une gentlewoman ne dira jamais “LOL” et ne sortira pas son téléphone quand quelqu’un lui parle. Elle écoute les autres et apprécie leur conversation.

La gentlewoman en soirée

Qu’on se le dise, une gentlewoman française n’arrive jamais à l’heure. Mais attention à ne pas trop se faire désirer : un maximum de 30 minutes de retard semble approprié. A table, elle boit du vin ou du champagne, et ne rit pas trop bruyamment, que ce soit chez elle, dans la rue ou au restaurant. De plus, jamais on ne la verra se resservir du fromage : un morceau suffit ! Mais, plutôt que de les inviter au restaurant, il est de coutume en France de recevoir ses amis chez soi. Dans ce cas, la gentlewoman cuisinera un bon repas pour ses convives. Hors de question de servir un plat commandé ou décongelé.

De l’autre côté de la Manche, il n’est pas bien vu de se faire attendre. On ne doit certes pas arriver trop tôt, mais 30 minutes de retard est inacceptable. Contrairement à la France, le whisky n’est pas considéré au Royaume-Uni comme une boisson d’homme. Vous pourrez donc fréquemment voir une gentlewoman siroter un verre de scotch. Lorsqu’elle est invitée, elle enverra toujours une lettre de remerciement à ses hôtes. Une tradition qui n’est plus pratiquée en France depuis bien longtemps…

Chez des amis ou au restaurant, il faut bien se tenir
Chez des amis ou au restaurant, il faut bien se tenir

Ses relations avec les autres

Lorsqu’il s’agit de se comporter avec les autres, la gentlewoman française doit faire attention. Il est connu que l’on ne peut pas plaire à tout le monde. C’est d’autant plus vrai que dans l’hexagone, les femmes ont tendance à se détester entre elles. Trop belle, trop riche ou trop heureuse, les femmes trouveront toujours une raison pour se jalouser et agir entre elles comme des pestes. Toutefois, les hommes jugent beaucoup moins et il sera accepté qu’une femme soit proche d’un ou plusieurs membres de la gent masculine. Au Royaume-Uni, il n’en va pas de même. Une femme trop proche d’un homme verra les rumeurs aller bon train à son sujet. Une gentlewoman fera donc attention à ne pas être plus amicale avec les hommes qu’avec les femmes. Elle devra tenter de plaire à tout le monde en se comportant de la même manière avec les deux sexes. Elle ne cherchera pas à savoir qui a la plus belle robe, elle essaiera simplement de se faire des amies. 

Mais qu’elle vive en France ou en Angleterre, la vraie gentlewoman saura réfréner ses ardeurs et ne se montrera pas trop entreprenante, d’autant plus si l’homme est marié !

Vacances ou sorties, elle n’ira jamais bien loin

Une gentlewoman en vacances
Une gentlewoman en vacances

Qu’elle vive d’un côté de la Manche ou de l’autre, la gentlewoman est généralement curieuse mais quelque peu casanière. Elle aime le confort de son petit cocon et sortira dans les quartiers qu’elle connait bien, de préférence ceux qui ne sont pas touristiques, afin de ne pas être dérangée par la foule de badauds. Pour ses vacances, vous la retrouverez dans sa maison de vacances au bord de l’océan plutôt que dans un hôtel des Bahamas. Elle pourra ainsi se détendre avec toute sa famille dans un lieu dans lequel elle a déjà pris ses marques. Elle sera au moins certaine de ne pas être déçue du room service.

Vous l’aurez compris, les gentlewomen britanniques et françaises ne sont pas si différentes, mais il est toujours bon de connaître quelques règles pour éviter le faux-pas. Mesdames nos lectrices : combien de ces conditions remplissez-vous ?

COMMENTAIRES:

18/04/2016 - s.pollock-hill a dit :

Your comment about being late reminds me
I once arrived a week early at the house of some friends of my parents in the XV in Paris at 8pm who had invited me to dinner. They were in their pyjamas and invited me in to join their TV snack supper AND back the next week, for dinner with friends!
Now THAT was classy - of them and careless of me!

18/04/2016 - s.pollock-hill a dit :

A French gentlewoman, (in my fortunate experience of a few) has style, class, panache, good taste, witty conversation,modesty, politesse, and knows how to value a gentleman, whether English or French. If she can read a map too and cook well- treasure her! Hopefully she does not smoke - but that is my pet hate.

03/04/2016 - deanejennings a dit :

I think the way one behaves is much more formalised than it is in the UK, its about a question of taste, style and decorum from a French point of view. The British are much more anarchic in these things and there are fewer taboos or informal rules. But many British men and women just don't know how to dress, drink or behave in a tasteful or stylish way.

I see many people walking around London dressed grunge, or badly coordinated or overly made up and too sexualised, which is just poor taste and lack of style frankly.

So no its not sexist, its showing the informal rules that are at work. There are rules of something in every society, even in the UK.


01/04/2016 - llya.mirissa a dit :

That is deeply backwards. I'm surprised you would think this an appropriate article to publish in 2016.

01/04/2016 - nicarb a dit :

I fond this one dead stupid

01/04/2016 - alvyda_r a dit :

Wow can't believe you could post such a sexist article. I'm unsubscribing from your emails.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas sur le site tant qu'un administrateur ne les aura pas approuvés.

:

Vous pouvez recharger le captcha en cliquant dessus