MAGAZINE

Device converter



Weather

 

Annonces

Déposez une annonce sur ce site

Ajoutés récemment

articles > Sport events

Federer et Nadal à Wimbledon en 2008.
Sport

Wimbledon fait la pige à Roland Garros

By Isabel Mariscal
11/06/2009

La semaine dernière a semblé un peu morose, triste et  sans saveur. Quelle déception de rentrer à la maison et d’allumer le poste de télé : finis les matchs de tennis en rentrant du travail, adieu les plateaux repas devant « Tout le sport » pour revivre les meilleures balles de la journée et le bêtisier des plus belles chutes de ces rois de la raquette.
Mais chacun son tour et maintenant place aux anglais ! Epuisée par la terre battue de Rolland Garros, la petite balle jaune fait un bond de l’autre côté de la Manche, direction Wimbledon et son vert gazon.

Les joueurs attendus

Nadal remporte Wimbledon face à Federer en 2008.
Nadal remporte Wimbledon face à Federer en 2008.

Chacun est dans l’expectative de voir s’affronter les deux titans : Rafael Nadal , tenant du titre et Federer, nouvellement couronné champion à Paris. Les deux favoris ont boudé le tournoi du Queen’s, pourtant réputé pour être une excellente préparation avant le tournoi anglais du Grand Chelem. Blessé au genoux, l’espagnol ne s’est pas encore déplacé à Londres . Affaibli physiquement , mais aussi moralement  suite à sa défaite au deuxième tour  à Paris, il a tout de même  annoncé mardi qu’il ferait tout son possible pour défendre son titre en Angleterre.  Il a ajouté qu’il se rendrait à Londres le 16 juin afin de se préparer pour cette belle compétition sportive.
La victoire de Roland Garros dans son escarcelle , Federer veut, quant à lui,  savourer un peu son sacrement avant de

Andy Murray, favori des anglais.
Andy Murray, favori des anglais.

repartir sur les cours. Il est plus boosté que jamais et prévoit d’affronter le tournoi anglais sereinement. L’enjeu est de taille car s’il se classe favorablement au tournoi de Wimbledon et grâce à sa victoire à Rolland Garros, le suisse pourrait reprendre à Nadal la place de numéro un mondial.   
Enfin, on évoque Andy Murray comme potentiel candidat pour venir déstabiliser le duel Federer/ Nadal. L'écossais a remporté le tournoi du Queen's dimanche face à  l'américain James Blake. Il devient le premier britannique, depuis 71 ans à remporter le tournoi préparatoire à Wimbledon. Le chouchou des anglais  aura la faveur de ses compatriotes, et devrait se distinguer ses prochaines semaines sur le gazon de la belle Albion.  

Cette année, il faudra aussi saluer le dernier tour de piste du magicien « Santoro ». Le français âgé de 36 ans, n’a pas dépassé le premier tour à Rolland Garros. Il mise maintenant sur Wimbledon pour faire briller une dernière fois son jeu prodigieux.

La tradition anglaise

Wimbledon reste un des rendez-vous préférés des anglais, car un des plus traditionels. En effet, si l’issue du match peut être de toutes les surprises, il y a beaucoup de choses qui ne changent jamais à Wimbledon, comme par exemple les fraises, la chantilly, le sandwich au concombre et la tenue blanche pour les joueurs.
Les dessous rouges de Tatiana Golovin, contraires au dress code blanc de Wimbledon.
Les dessous rouges de Tatiana Golovin, contraires au dress code blanc de Wimbledon.
 
Les amateurs de tennis, réservent des mois à l'avance une place sur les gradins. Pour ceux qui n’auront pas trouvé de billets pour assister aux matchs, il ne leur reste plus qu’à suivre le tournoi sur les grand écrans de la colline Henman Hill. Enivrés par un verre de Pimm’s et par l’exultation de la compétition, les londoniens vont vibrer au rythme des coups de raquettes.
Des spectateurs sous la pluie à Henman Hill.
Des spectateurs sous la pluie à Henman Hill.

Pour la petite histoire


On évoque souvent l’animosité pourtant bienveillante entre français et anglais. Les uns traitant les autres d’escargots baveux et les autres traitant les uns de roast beef saignants. Mais heureusement le tennis naquit  et unit ces deux nations pour toujours.En effet, l’histoire du tennis s’écrit définitivement en bleu, blanc, rouge couleurs communes aux drapeaux français et anglais. Au commencement de la petite balle jaune fut la pelote du jeu de paume. Si les règles de cette adaptation du jeu francais viennent tout droit de l’Angleterre, son nom, lui, est d’origine française. Il provient de « tenetz », mot prononcé par le serveur au début de l’échange afin de s’assurer que son adversaire est près à recevoir la balle. Au fil du temps et après que les britanniques l’aient eu teinté de leur accent so sweet, le mot « tennis » est apparu. Les anglais appellent le tennis , le "Lawn tennis", à distinguer du "Real tennis", qui se rapproche davantage du Jeu de Paume et que l'on pratique à Hampton Court Palace.
Jeu de Paume ou "Real tennis"
Jeu de Paume ou "Real tennis"

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas sur le site tant qu'un administrateur ne les aura pas approuvés.

:

Vous pouvez recharger le captcha en cliquant dessus